Le voile de la femme musulmane

Il existe, dans la communauté musulmane, des libéraux à l’apparence musulmane qui vont utiliser une nouvelle stratégie afin d’égarer les musulmans.

Avant, ils utilisaient des personnes qui n’avaient rien à voir avec la religion, maintenant, ils utilisent des portes paroles ayant une audience au sein de la communauté musulmane afin de mieux tromper, des personnes qui ont des arguments puisés du Coran pour pouvoir égarer, comme les coranistes, qui vont prétendre dans leur discours que le voile n’est pas une obligation pour la femme musulmane et qui vont pousser beaucoup de nos sœurs à l’enlever, notamment à cause de la faiblesse spirituelle et doctrinale.

Certaines sœurs vont se réfugier auprès de ses propos égarés mais, il faut savoir que le voile est quelque chose de sacré, dans le sens où il y avait, chez les califes des premières générations, entre leur chambre et la chambre des quémandeurs, une séparation par un voile, donc le hijab, c’est quelque chose qui sépare le domaine sacré du domaine mondain, ouvert, réservé aux étrangers.

En faite, le hijab, c’est la barrière qui sépare l’intime, le privé, du public et de l’étrangeté, en l’occurrence, ceux qui peuvent traverser ce voile, ce ne sont pas tout le monde, ce sont ceux qui ont des droits, les droits d’accéder à l’intimité.

Le voile, en réalité, est là pour mettre une barrière entre ce qui est sacré et ce qui n’est pas sacré, ce n’est pas une question de pulsions, de libido, comme vont le penser ceux qui comprennent mal son utilité.

Allah a, Lui aussi, un voile, et il sera levé pour les croyants qui auront le privilège de l’observer dans toute Sa grandeur et Sa splendeur le jour de la Résurrection, le jour du Jugement Dernier, pour ceux qui rentreront au Paradis.

Ce n’est pas un signe de soumission, de rabaissement, il faut savoir que dans la religion musulmane, Allah possède un voile qu’Il lèvera pour que les croyants puissent jouir de contempler Sa face mais ce n’est pas tout le monde qui pourra, justement, avoir ce bénéfice, cette opportunité, cette grâce de pouvoir observer la beauté de Son visage.

Ce ne sera pas tout le monde, ce sera uniquement les croyants qui auront cru en Lui et qui Lui auront été soumis durant leur existence par le fait de respecter Sa législation.

Le hijab existe, en réalité, pour marquer la sacralité d’un individu donc, la femme quand elle porte le hijab, elle met en évidence que tout le monde ne peut pas accéder à elle, elle met une barrière, cette barrière de la pudeur.

Le voile de la femme musulmane est la matérialisation physique de la pudeur, ceux qui peuvent pénétrer l’espace de son intimité, donc ceux que l’on nomme les maharims, en l’occurrence, son mari, son père, le père de son mari, ses enfants, les fils de son mari, ses frères, les fils de ses frères et de ses sœurs, les femmes musulmanes et les garçons impubères, sont ceux qui pourront la voir sans son voile.

Par contre, il est important de mettre une barrière vis à vis des étrangers car, celui qui n’a pas de pudeur fait ce qu’il veut, n’a pas de limites, et au moment où on n’a pas de barrières, généralement les gens ne nous respectent plus.

C’est comme cela qu’on peut analyser que si certains enfants ne respectent pas certains adultes quand les adultes commencent à rigoler et parler de tout avec eux, c’est parce qu’ils lèvent des barrières.

Le hijab a une signification profonde et forte, et il y a des gens qui aujourd’hui, malheureusement, sont égarés comme les libéraux et les coranistes qui veulent supprimer le caractère obligatoire du voile de la femme musulmane et celles qui vont être enclins à certaines faiblesses doctrinales vont s’appuyer sur ces égarés là, qui vont être exposés médiatiquement, pour égarer le maximum de nos sœurs.

Qu’Allah nous en préserve et renforce notre conviction mes très chères sœurs.

Le voile de la femme musulmane en format vidéo

Cet article est une retranscription du contenu de la vidéo ci-dessous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.