Lettre aux membres de l'association hayat

Salam 3aleikoum

Comme convenu lors de la dernière réunion, je vous écris ce courrier afin de vous exposer la nouvelle charte d’adhésion de l’association Hayat. Avant tout, je tenais à vous rappeler qu’une adhésion n’est pas une partie de plaisir car elle implique des engagements à honorer !

Il est contraire à l’esprit de groupe que de ne pas se sentir concerné par l’état de la structure associative. C’est pourquoi, il est nécessaire de souligner qu’une véritable adhésion implique de faire de l’état global : notre propre état de sorte de veiller à faire, chacun de son côté, des efforts pour la structure autant qu’on en ferait pour notre propre personne ! C’est avec un tel état d’esprit que l’on peut faire avancer les choses ! Et sachez que l’on peut faire de grandes choses tant qu’on s’en donne les moyens !

Il est triste de constater, comme je l’avais mentionné lors de la réunion, que les gens d’aujourd’hui ne bougent qu’en fonction d’un retour palpable et souvent financier : c’est ce qui explique d’ailleurs l’énergie qu’ils déploient pour travailler ou chercher du boulot par exemple alors qu’ils n’en feraient pas autant pour se lever avant la prière de l’aube afin d’invoquer Allah !

Pire, vous avez des gens qui doctrinalement parlant œuvrent pour ce qu’ils considèrent comme « vraies » c’est-à-dire inscrits à l’intérieur du système, et prennent consécutivement à la légère une action non inscrite à l’intérieur du système voire comme un loisir seulement ou une action ludique et divertissante ! C’est, hélas, cet état d’esprit qui produit des engagés à moitié qui donnent seulement des miettes de leur temps pour une Cause, qui plus est peut-être noble et surtout adorative !

On ne peut changer les choses qu’avec des croyants prêts à faire des sacrifices pour une Cause et pas avec des gens qui attendent que les choses se fassent pour ensuite rejoindre la dynamique ! Il est important d’être ambitieux et de viser haut ! Pourquoi les égarés et les gens de la dounia peuvent réussir alors que nous : non ? C’est quoi cet état d’esprit qui fait de nous des personnes qui ne visent pas loin alors que nous sommes porteur d’une Amana divine que les cieux, les montagnes et la terre ont refusé de porter ?!?

La grandeur d’une âme se mesure à la grandeur de ses desseins : alors pour moi : c’est soit on vit pour faire quelque chose de grand, soit on crève car une vie où l’on se laisse bercer par la vie elle-même n’est pas une vie dans la mesure où la vie n’a de sens que lorsqu’elle nous permet d’écrire l’histoire ! En effet, vivre pour vivre : c’est diviniser la vie alors qu’en tant que croyants nous devons avoir la ferme conviction que la vie est un prêt et que nous devons, par déduction, l’investir dans la construction d’un monde juste et donc meilleur !

Je suis persuadé qu’on peut faire de grandes choses tant qu’on bouge tout en étant entiers car vous ne savez pas l’énergie qui peut être produite par le dévouement de tous et de toutes car à ce niveau, effectivement, ne compte plus le statut, la santé ou le niveau intellectuel : une somme de bédouins illettrés du désert peut dominer le monde, en quelques dizaines d’années, grâce à leur dévouement unifié, et notre histoire en témoigne !

C’est pourquoi il y aura 3 degrés d’adhésion au sein de notre structure :

  • L’engagé dont l’engagement est prioritaire dans sa vie
  • L’engagé qui a des comptes à rendre quant à son investissement
  • L’engagé qui donne de son temps libre seulement

Pour devenir membre il faudra donc honorer 5 engagements :

1. Le respect de l’autorité

2. L’adhésion à une jama3a

3. Le suivisme d’un enseignement commun

4. La participation aux consultations

5. La réalisation de ses missions avec responsabilité

Concernant le premier point, cela implique l’obéissance et la confiance. Il est donc contraire à l’adhésion de côtoyer des personnes hostiles à la structure ou à l’autorité, comme il est contraire à la fraternité de côtoyer l’ennemi de votre ami sans aucun scrupule ! Concernant le second point, l’adhésion ne peut se faire sans l’intégration d’une jama3a d’au moins 3 personnes avec une autorité en son sein, ce qui implique l’entretien des liens par des actions collectives. Aussi, la structure peut avoir des antennes un peu partout du moment qu’ils constituent un groupe. Concernant le troisième point, il sera obligatoire de suivre un enseignement commun fixé par l’autorité afin de consolider les liens par la voie doctrinale. Concernant le quatrième point, la participation à une consultation régulière est obligatoire car c’est justement la consultation qui nous permet d’améliorer la dynamique puisqu’elle nous permet de remédier aux manquements, de colmater les failles et de proposer des actions développantes. La fréquence de cette dernière doit être fixée d’un commun accord en fonction de la cadence des activités. Et, enfin concernant le cinquième point, des quotas d’action devront être fixés en quantité et en fréquence, lors de la consultation, et ce, pour ne pas laisser l’égo remettre à plus tard ce qui doit être fait et surtout pour se challenger ! C’est le manque à ce niveau qui nous empêche d’être rigoureux à la tâche, rigueur sans laquelle aucun projet ne peut voir le jour ! C’est pourquoi nous devrons fixer des sanctions afin de mettre des limites à l’irresponsabilité!

Je vous avais donné pour projet d’ouvrir un restaurant durant le mois d’août dernier, et j’aimerais que vous puissiez tirer des leçons de la non concrétisation de ce projet malgré que toutes les ressources étaient présentes ! Comment est-ce concevable que nous ne sommes pas parvenus à mettre sur pieds ce projet alors que nous avions toutes les ressources ? Nous avons le devoir de nous pencher sur ce qui fait notre inefficacité afin d’y remédier et de donner la victoire au pragmatisme sur la théorie qui ne nous réunit que pour nous faire perdre notre temps !

 Nous avons besoin de relever des défis, de planifier des projets, de faire des études et des prévisionnels car sans mesurer notre action nous ne pourrons nous challenger et c’est l’esprit challenge qui produit de l’énergie dont nous avons besoin : d’où la nécessité de mesurer notre action avant, pendant et après !

En lettre privée, nous allons aborder les objectifs à court terme incha Allah

Wa bilahi ta3ala taoufiq

Mahdy Ibn Salah

N'hésitez pas à nous rejoindre si vous êtes intéressé par notre structure et nos projets que j'exposerais dans un prochain article!
https://www.assohayat.com/contact/

Laisser un commentaire

Fermer le menu